EPARVIN ou OSTEOARTHROSE DU JARRET

Q : Bonjour, mon cheval de dressage de 10 ans est atteint d'un éparvin au postérieur droit qui lui provoque un défaut d'engagement de ce membre. Pouvez- vous me conseillez un traitement efficace qui lui permette de retrouver toute la souplesse de son membre. Merci par avance pour vos informations.

R : L’éparvin correspond, dans un premier temps, à un processus de destruction de la substance osseuse de la face interne du jarret, et dans un deuxième temps, à un processus de condensation osseuse à la périphérie ; il s’agit plus simplement d’une arthrose des articulations basses du tarse : l’éparvin est également appelé Ostéoarthrose du jarret.
S’il y a boiterie, celle-ci peut disparaître par échauffement, le cheval avance par secousses, les foulées sont raccourcies.
La douleur peut apparaître au moment où le membre prend appui au sol.
C’est pourquoi le cheval peut préférer poser le sabot en pince.
On peut aussi observer une usure prématurée du quartier interne du sabot (ou du fer).

Conseils :

- Envisager une ferrure adaptée :
elle vise tout d'abord à diminuer le poids porté du côté atteint.

- Mettre en place un travail adapté :
le cheval atteint d'un éparvin est souvent amélioré à chaud, un échauffement long et progressif est alors vivement conseillé.
Vous pouvez tout à fait utiliser un « Topique » localement afin d’échauffer les muscles et les articulations (exples : Capsiblist, Harpagogel, Equistro Massage, Greenpex Hot Lotion ou encore des cataplasmes chauds comme Tendilax Antiphlogistic ou Antiphlogistine)

- Les traitements médicaux :
il existe des traitements médicaux de l'éparvin.
Demandez à votre vétérinaire qui saura vous conseiller (exemple TILDREN).

- En complément :
Il existe des complément alimentaires à base d’Harpagophytum qui pourront vous aider ( http://www.equisante.com/fr/catalogue/appareil-locomoteur/articulations/ )

Vous pouvez également commencer un complément de traitement homéopathique :
Arnica 9 CH : 10 granules matin et soir pendant quelques jours.
Arnica teinture mère en emplâtre d’argile maintenus la nuit (cela peut apporter un réel soulagement)
Si la boîterie est améliorée par le mouvement :
Rhus toxicodendron 5 CH et Ruta gravéolens 5 CH : 10 granules de chaque 2 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes).

Il existe également 2 spécialités : PVB rhumatismes (5 ml matin et soir pendant 8 jours puis 2 ml matin et soir pendant 3 semaines) et PVB Poudre calcique (1 cuillère à soupe pendant 3 semaines) : alternez ces 2 traitements pendant 6 mois.

En conclusion, nous allons traiter la douleur due à l’arthrose, jusqu’à ce que les os du tarse se soudent (Arthrodèse) et ainsi ne plus provoquer de symptôme.
 

 

Article mis en ligne le 21/11/2010.